Piraterie

J’ai jamais su rameuter mes moi à une cause. Trop compliqué que de se rassembler. Et puis le noir désossé ça m’habille comme il faut. J’en suis resté là avec l’humanité ;

Neptune lui, comme tous les divins il m’a pas à la bonne. J’ai accès au répondeur et faut dire qu’il a du gout le fourchu. Misery is the river of the world qu’il y a mis en musique d’attente, c’est pas pour la friture cette beuglante. Faute de l’adorer j’le respecte le vieux. Mais voilà, mortel je suis chatouilleux, je vais la prendre perso la ritournelle. Maronner. Le rappeler jusqu’à l’aube sans y laisser message. Histoire de passer une autre nuit à clapoter en bon à rien. Palmipède je serais un jour, le temps de saler à ras bord mon âme de morue. J’irai flotter la quille aux cieux mon Divin, sans descendance avec un soupçon de condescendance, ça oui, les orages n’y changerons plus rien.

ZK


Commentaires fermés